La Libre Belgique consacre son dossier immobilier au Homestaging

Charmer pour mieux vendre

En 2009, le marché de la brique profite aux acheteurs. Non contents d'avoir l'embarras du choix en matière d'offre, les candidats à l'achat d'un bien immobilier n'hésitent pas à casser les prix, prenant ainsi le pouvoir sur les propriétaires pressés de vendre.

Pour résister au jeu de la soumission et limiter la négociation, certains propriétaires font appel à des Home Stagers.

Ces professionnels de la valorisation immobilière prodiguent des astuces à leurs clients pour leur éviter d'avoir à brader leur patrimoine.

Qu'est-ce que le Home Staging ?

C'est réaménager et transformer à moindres frais l'intérieur d'une maison ou d'un appartement pour vendre ou louer plus vite et à meilleur prix. L'objectif est de faire ressortir les atouts de la propriété pour déclencher un coup de foudre chez le candidat acquéreur. Une propriété n'a qu'une seule chance de faire bonne impression. Les agents immobiliers clament en coeur que la première minute est déterminante lors d'une vente. Ce laps de temps écoulé, le visiteur qui n'a pas été séduit par le bien passera son chemin.

Selon la décoratrice, graphiste et Home Stager Sabine de Moerloose: "90% des personnes ne parviennent pas à imaginer l'espace de quelqu'un d'autre comme ce qui sera leur lieu de vie commune". L'art du Home Staging, c'est faciliter cette projection et donner l'illusion au visiteur du bien qu'il est déjà à lui. Le Home Stager offre un oeil neutre et objectif et ne se laisse pas guider par l'affectif. Il ne travaille pas en fonction du bon goût et des dernières tendances en matière de décoration. Son seul et unique but est de mettre chaque pièce en valeur.

Cette opération séduction repose sur plusieurs piliers. Les trois mots-clés pour séduire sont: 'propreté', 'ordre' et 'neutralité'. L'intérieur de la propriété doit être dénudé des objets personnels du propriétaire. L'extérieur doit être soigné. Cette théorie d'une simplicité déconcertante est pourtant essentielle pour stimuler la vente. Les actions du Home Stager restent assez superficielle.

Il se contente de poser un diagnostic des changements à apporter, donne des conseils de réaménagement pour créer une impression et d'espace et propose, quand c'est nécessaire, des petits travaux de rafraîchissement. "Le propriétaire n'a pas intérêt à se lancer dans de grands travaux de rénovation" assure Sabine de Moerloose. "Le coût d'installation d'une nouvelle cuisine ou d'un nouveau plancher ne pourra pas être répercuté sur le prix de vente de l'habitation. L'investissement ne sera donc pas récupéré."

Des études américaines ont démontré que le Home Staging permettrait de dynamiser le prix de vente d'une propriété entre 6 et 11%. Toutefois, en période de "crise immobilière", le Home Staging a plus l'ambition de limiter la négociation avec l'acheteur que d'augmenter la valeur dun bien. "Lorsqu'un bien est mis en vente, la marge de négociation oscille entre 2 et 10% du prix demandé" assure Alain Schenkels, un des pionniers du Home Staging en Belgique.

"L'acheteur laisse difficilement passer les petits défauts. En revanche, s'il a un coup de foudre, il aura moins tendance à pinailler sur le prix de mandé." De plus, le recours à cette stratégie de valorisation immobilière fraîchement arrivée en Belgique permettrait, toujours selon les statistiques américaines, de réduire de moitié les délais de vente.

Qui sait ?

Grâce à ce marketing immobilier made in USA, l'année 2009 ne profitera pas seulement aux acheteurs...

La Libre Belgique - 02/04/2009
Texte: Jessica Nibelle
www.lalibre.be