Home Staging - L'art de recevoir vos futurs acheteurs

Dans certains pays, vendre une maison ne se fait jamais sans passer par l'étape 'home staging'. Littéralement, il s'agit de mettre sa maison en scène. Rendre son bien immobilier accueillant et attractif permet en effet de le vendre plus vite, peut-être même plus cher.

Tout le monde a déjà fait l'expérience de la recherche d'un logement. On visite, on compare sur des critères objectifs, d'autres très subjectifs, on gamberge... Que ce processus soit plus ou moins court ou rapide, il arrive souvent au moment où la décision est prise sur une sensation, celle de pouvoir se projeter dans un logement, de s'y sentir déjà un peu chez soi. Les agents immobiliers le savent bien: 90% des achats sont décidés suite à un coup de coeur.

Ce dont on a moins conscience en tant qu'acheteur, c'est que si coup de cœur il y a, il se produit au cours des 90 premières secondes de la visite! Ces données peuvent déjà mettre sur la piste ceux et celles qui ont du mal à vendre un bien immobilier. La première chose à mettre en valeur, c'est ce que les visiteurs vont voir en premier: la façade, la porte extérieure et le hall d'entrée. "On a jamais deux fois l'occasion de faire une première bonne impression", comme disait Benoit Poelvoorde dans Les Portes de la Gloire...

Première impression

"Les abords ont plus d'importance qu'on ne croit", assure Sabine de Moerloose, décoratrice d'intérieur et coach déco formée au Home Staging. "Une façade en bon état, des vitres propres, une boite aux lettres et une porte présentable, une sonnette qui fonctionne bien... Ce sont loin d'être des détails. Au contraire, c'est à ce stade que l'on peut déjà donner l'impression générale que le logement est bien entretenu". Dans un immeuble, la démarche sera la même: "Il faudra faire attention aux boites aux lettres et aux sonnettes, aux odeurs dans les couloirs et dans l'ascenseur, au palier qui ne doit pas être encombré de chaussures, vélos, poussette".

Ensuite, c'est le hall d'entrée qui marquera les visiteurs. Oui cette pièce que l'on ne voit plus dans sa propre habitation, qui sert juste de sas entre l'intérieur et l'extérieur et surtout de dépotoir pour manteaux, chaussures, trousseaux de clés et courrier du jour. Qu'elle soit vaste ou exiguë, cette pièce mérite pourtant un maximum d'attention car c'est celle qui accueille au sens propre les visiteurs.

L'état des autres pièces de la maison viendra renforcer l'impression générale que les visiteurs ont pu se faire au cours de ces premières minutes. "Mis en confiance, ils aborderont la visite dans un état d'esprit nettement plus favorable, moins critique", insiste la spécialiste en home staging et coaching deco.

S'impliquer personnellement

"Faire un home staging de son habitation demande de s'investir personnellement", prévient Sabine de Moerloose. Il faut repenser son espace intérieur et donc sa façon d'y vivre. Mais on peut aussi le voir comme un gain de temps par rapport au déménagement qui va suivre...

Sur base de l'analyse d'un professionnel, le propriétaire recevra les indications personnalisées à mettre en œuvre. "Dans la plupart des cas, il faudra ranger, se débarrasser de l'inutile, réparer tous ces petits défauts qu'avec le temps on en voit plus, veiller au côté propre et pimpant. C'est parfois entreprendre un vrai rafraichissement, quand c'est nécessaire, comme donner un coup de pinceau, rénover l'émail d'une baignoire, peindre les carrelages désuets d'une cuisine..."

Mais 'pimper' son logis n'est pas forcément un travail titanesque. "Les petits détails comptent énormément. Une fois l'espace bien dégagé, acheter de petits articles de décoration neutres et colorés vont apporter ces petites touches qui font beaucoup d'effet."

Pour attirer le regard, un logement doit aussi être photogénique. "Les photos qui seront visibles sur les sites internet ont déjà leur important: ce sont elles qui vont stimuler les demandes de visites. C'est flagrant sur les sites d'agences immobilières", fait remarquer Sabine de Moerloose.

Ventes rapide

D'après les statistiques, une maison aménagée selon les principes du home staging peut être vendue de 2 à 10% plus cher. "Mais je ne peux jamais promettre que le bien aura acquis une plus value. Par contre, ce qui est mesurable, c'est que l'habitation aura plus de demandes de visite, qu'elle sera vendue plus rapidement. D'une part, à cause de l'effet 'coup de cœur' des acheteurs aura beaucoup moins tendance à vouloir négocier le prix au rabais."

En Belgique, le home staging n'est appliqué que depuis 3 ans. "En France, depuis 8 ans environ. Mais depuis 30 ans dans d'autres pays comme aux États-Unis, au Canada et dans les pays scandinaves, où c'est un préalable à toute vente. Là bas, il est courant que les grandes agences immobilières travaillent directement avec des décorateurs spécialisés. En Belgique, pour l'instant, les agents immobiliers ne sont pas encore réceptifs".

Soigné, chaleureux et neutre

De même que l'on veille à présenter un intérieur en ordre, propre et agréable quand on reçoit des amis, on aura autant d'égards pour des acheteurs ou locataires potentiels. La démarche est différente, dans le sens où votre intérieur doit apparaitre aéré, harmonieux et neutre. "La décoration doit être impersonnelle, un peu comme dans une location de vacances ou une chambre d'hôtel, car le but est de plaire au plus grand nombre", souligne Sabine de Moerloose.

Voici les principales étapes pour faire place nette:

  • Désencombrer au maximum chaque pièce de tout ce qui est superflu. Par exemple, les entassements de papier dans le bureau ou la pièce de séjour, les flacons de cosmétiques dans la salle de bain, les ustensiles et victuailles éparpillées sur le plan de travail de la cuisine, les bibelots, les photos, les collections en tous genres.
  • Agencer la disposition du mobilier. Une pièce qui contient beaucoup de meubles semble plus petite, par simple effet d'optique. Les meubles en général empêchent d'évaluer objectivement les dimensions réelles d'une pièce. Il faut qu'il y en ait moins, et parfois trouver une disposition qui ne coupe pas l'espace.
  • Si les murs sont défraichis (papier peint abimé, peinture salie), cela vaut la peine de passer une couche de peinture en privilégiant les teintes les plus neutres (gris clair, sable, blanc cassé), éventuellement en tranchant avec une couleur dynamique (rouge, orange, vert pomme, bleu turquoise) si votre intérieur s'y prête.
  • De petits éléments de décoration apportent la touche finale, comme des bougies colorées, des galets, une corbeille de pommes ou d'oranges, une plante. Avec parcimonie.
  • Le jardin, s'il y en a un, mérite aussi d'être soigné, car c'est souvent un élément qui joue beaucoup. Si vous n'avez pas beaucoup de temps à y consacrer, une pelouse tondue et quelques fleurs repiquées sont le minimum.
  • Juste avant une visite, allumer toutes les sources de lumière. Même s'il fait jour, les pièces paraitront lus vivantes.

Combien ça coute ?

Pour un tarif qui varie de 150 à 300€, en fonction de la surface de l'habitation avec remise d'un rapport détaillé des modifications à apporter et d'une liste suggestive des accessoires à acheter.
Certains décorateurs peuvent faire le travail à votre place, si besoin en faisant appel à des corps de métiers, mais la note sera bien sûr beaucoup plus élevée.

Métro - 21/10/2011
Texte: Sarah Studer